UTILISER LA BOITE DE VITESSE

 

En ce qui concerne la mécanique de l’embrayage, je vous dirige vers la page La Transmission, déjà sur le site, qui explique le fonctionnement de l’embrayage.

Votre enseignant vous apprendra comment changer les vitesses, comment positionner votre main,  et à quel moment le faire.
Avant toute chose, il est néanmoins important que vous compreniez POURQUOI changer les vitesses ?

En SUR-REGIME, passer les vitesses permet :
– Eco-conduite:  consommer moins de carburant. Si on est en sur-régime, le moteur tourne plus vite, trop vite, et consomme donc beaucoup plus de carburant.
–  le sur-régime entraine une montée en température du moteur, qui pourrait finir par le détériorer, le casser.
– Le sur-régime rend le moteur bruyant: passer les vitesses rend la conduite plus confortable.

Il est donc important de bien exploiter le couple-moteur du véhicule, autrement dit d’être à la bonne vitesse au bon moment.

 

En SOUS-REGIME, il faut passer la vitesse du dessous. Si on ne passe pas cette vitesse, lorsque nous ré-accélèreront, le véhicule aura toute les peines du monde à prendre de la vitesse rapidement. On observe donc un manque de puissance qui pourrait être dangereux. De plus,si on persiste à rouler en sous-régime, le véhicule risque de caler. Passer la vitesse du dessous permet donc de redonner de la puissance au véhicule.

 

Vous devez connaître la différence entre sous-régime (le moteur tourne trop lentement) et sur-régime (le moteur tourne trop vite), et savoir l’identifier en circulation, pour pouvoir apporter une solution rapide.

 

Comment savoir quand changer les vitesses?
Il existe au moins 3 indicateurs (voir 4 si on tient compte de la technologie de certains véhicules):
– Le compteur tour/minute nous dit quand le moteur tourne trop vite et quand il  tourne trop lentement.
Par exemple pour les véhicules de l’auto-école , lorsque l’on est au dessus de 2000 tour.min, on doit passer la vitesse supérieur.
Lorsque le compteur annonce une vitesse légèrement supérieur à 1000 tour.min, on rétrograde.
– Le bruit du moteur: lorsqu’il tourne trop vite cela est bruyant, et lorsque il tourne trop lentement il broute.
– La vitesse (au compteur) : Il suffit de déduire les temps de passage de vitesses et de les apprendre.
Par exemple, on constate que sur terrain plat, on passe la 3 ème à 40, on en déduit qu’on peut toujours la passer à 40, rétrograder à moins de 40. Au final , on peut passer les vitesse tout les 20 km.h.
Soit la 3 à 40, la 4 à 60 et la 5 à 80.
– Dans certains véhicules (ceux de l’auto-école notamment) , le tableau de bord affiche la vitesse à passer lorsque le moment est venu.
ATTENTION: Lorsque vous changez de vitesse, vous devez tenir compte de la déclivité (pente): Si vous êtes sur une pense , il faudra accélérer plus, donner plus de puissance à votre véhicule avant de changer les rapports.

 

Faites bien attention à ne pas regarder la boîte de vitesse quand vous changez les vitesses : il ne faut jamais quitter la route des yeux. Voila pourquoi à votre niveau il est important de vous entrainer à passer les vitesses à l’arrêt et sans regarder, vous pouvez le faire avec le véhicule de vos parents, ou vos proches, cela est bénéfique.

Lorsque vous rétrogradez, vous devez bloquer l’embrayage sur le point de patinage, sans quoi le frein moteur risque de provoquer un accout désagréable. Le frein moteur peut être utilisé pour perdre de la vitesse sans freiner, ou pour empêcher votre véhicule de prendre de l’allure en descente (si vous avez des questions, adressez vous à votre enseignant, ou sur le facebook de l’auto école).
Faite l’expérience avec votre enseignant de rétrograder à différentes allures et différentes vitesses pour comprendre l’effet du frein moteur sur votre véhicule, et bien l’utiliser.

Vous devez comprendre « pourquoi il faut appuyer sur l’embrayage (débrayer) avant de changer de vitesse » ?

ATTENTION:
– UNE ERREUR DE VITESSE lors de vos changements peut provoquer un fort ralentissement dangereux si vous passez une vitesse trop « basse » ou un calage si la vitesse est trop « haute ».
– Ne gardez pas la main constamment sur la boite de vitesse, cela met une pression dessus et peut engendrer son usure prématurée.
– Ne gardez pas constamment le pied sur l’embrayage: la butée mettant une pression sur le plateau presseur l’abimera plus vite ( en gros cela abime le système d’embrayage, à l’arrêt si vous le pouvez mettez le point mort et le pieds gauche sur la gauche).£
– Ne pas relâcher le pied de l’embrayage trop rapidement, cela abimera votre embrayage.

IL existe plusieurs type de boite de vitesses, dont certains automatiques. Nous n’allons pas les mentionner ici. Malgré les idées reçus en France, selon lesquelles les Boîtes de vitesses automatiques sont pour les vieux, les handicapés et les « gonzesses » (le milieu de l’automobile est un machiste sur les bords), cette idée n’est pas partagée de tous. Dans les milieux anglo-saxons, beaucoup ont des véhicules automatiques, cela permet de moins se fatiguer, plus de confort et une diminution de consommation car les vitesses sont forcement passées au bon moment.
En France, un permis B avec boite de vitesse permet de conduire tout type de véhicule, un Permis véhicule automatique ne le permet pas sans formation complémentaire.

 

 

Partager