L’apprentissage anticipée de la conduite s’adresses aux personnes de plus de 15 ans.

Avec l’accord d ‘ un de ses responsables légaux, si le futur conducteur est mineur, il est possible de commencer la conduite anticipée.

L’AAC comprend d’une part, une période de formation initiale d’au moins 20 h avec l’auto-école, et d’autre part une période en conduite accompagnée avec un accompagnateur (article L.211-3 du code de la route)

 

 

Formule AAC

Formule AAC de 20 h : 1200 euros

Cette formule comprend :

  • Un accès illimité à la salle de code pendant les horaires appropriés. La participation aux cours de code dispensés par les enseignant de conduite est gratuite.
  • Une présentation à l’examen théorique de la conduite (examen du code).
  • 20 heures de formation pratique à la conduite.
  • Une présentation à l’examen final du permis de conduire.
  • Un accès gratuit aux cours collectifs qui précèdent l’examen : Avant l’examen, l’enseignant s’assure que vous ayez compris ce qu’on attend de vous, que vous ayez intégré les valeurs de la sécurité routière et répondra à vos questions si vous en avez.
  • Un accès gratuit aux cours collectifs qui font suite à l’examen : Une fois le permis en poche, nous vous proposons une leçon collective en présence d’un enseignant de la conduite qui vous écoutera et vous guidera dans les premières problématiques que vous rencontrerez (choix du véhicule, choix de l’assurance, savoir remplir un constat amiable, savoir changer une roue etc …)

Intérêts  de l’ AAC

L’intérêt pour le nouveau conducteur est de pouvoir conduire avec un accompagnateur attitré, prendre de la confiance et de l‘expérience et devenir un meilleur conducteur.

L’accompagnateur peut être quelqu’un d’autre qu’un parent.

Il sera ensuite possible de passer le permis définitif à 17 ans et demi, même si le l’autorisation de conduire sera effective à 18 ans.

Le jour de l’examen du permis de conduire, l’apprenant aura de plus grande chance de réussite (le taux de réussite pour les AAC est supérieur à celui de ceux ayant eu un apprentissage classique).

 

 

Il existe d’autres avantages à l’AAC :

  •  Les assurances factureront moins cher : une personne étant passée par l’Apprentissage anticipé de la conduite payera moins cher sa cotisation annuelle, qui est déjà très onéreuse pour les nouveaux conducteurs.
  • Cela permet également de réduire d’une année la période probatoire : elle passe de 3 ans à 2. Ainsi, l’élève AAC récupère 3 points par ans, contre 2 pour un élève à formation classique (à condition d’avoir commis aucune infraction).

Conditions préalable à la conduite accompagnée

Avant de pouvoir conduire avec un accompagnateur, il faut au préalable :

  • Avoir eu le code
  • Avoir fait au moins 20 heures avec un enseignant de la conduite (C’est un minimum légal)
  • Avoir eu une évaluation favorable de l’enseignant à l ‘issue des 20 heures minimums. Si l’enseignant, en accord avec l’élève, estime qu’il ne conduit pas en sécurité au bout de 20 heures, l’élève devra prolonger sa formation.

L’accompagnateur

  •  Doit être titulaire du permis de conduire depuis 5 ans sans interruption
  • Doit avoir obtenu l’accord de son assurance
  • Etre mentionné dans le contrat avec l’auto – école

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs si tel est la volonté de l’apprenant.

 

Déroulement de l’AAC

Une fois que l’apprenant est autorisé à conduire avec son accompagnateur, il doit parcourir une distance d’au moins 3000 km pendant une durée minimale de 1 an.

Plusieurs Rendez-vous sont à prévoir :

  • Un rendez-vous préalable, en présence de l’accompagnateur est mis en place à l’issue des 20 heures (si elles sont suffisantes).  L’enseignant en profite pour donner des conseils aux deux partis présent. En effet, il est important que l’accompagnateur soit un minimum « formé » pour pouvoir aider l’élève à progresser.
  • Un premier rendez-vous pédagogique a lieu environ 6 mois après que l’élève ai été autorisé à conduire avec son accompagnateur. Ce rendez-vous peut être collectif, et réunir d’autres élèves et accompagnateur.
  • Un second rendez-vous pédagogique à lieu a l’issue des 3000 km parcourus.
  • Une fois que l’élève a atteint l’âge de 17 ans et demis, il peut se présenter à l’examen du permis de conduire.

 

Partager